Recette n°10: Tourtiche









Voir recette de la pâte à tarte salée version 1.

Garniture :

Dans un saladier, mélanger 3 œufs, 30cl de crème et 25cl de lait de chèvre.

Ajouter 300g de jambon blanc + 150g de gruyère râpé.

Saler légèrement.

Ajouter la noix de muscade.

Faire glisser la garniture sur la pâte à tarte, qui a été au préalable disposée dans un plat allant au four.

Enfourner à 200°C, 25 minutes, chaleur tournante. Pensez à préchauffer.

Recette n°9: Cake jambon-chèvre








Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger 2 œufs, 10cl de lait sans lactose, 1 sachet de levure chimique, 90g de farine sans gluten, 35g de maïzena et 45g de beurre fondu.

Une fois le mélange bien homogène, ajouter le chèvre et le jambon blanc en petits morceaux.

Mettre à 180°C pendant 30 à 35 minutes à chaleur tournante.

Recette n°8: Poisson coco

Saisir à la poêle un pavé de poisson blanc par personne.

Dans un plat allant au four, déposer le poisson sur un lit de riz blanc cuit.

Ajouter des tomates pelées et des rondelles de bananes

Saupoudrer de noix de coco râpée.

Enfourner à chaleur tournante, 10-15 minutes à 200°C. Pensez à préchauffer le four.

Recette n°7: Filet de dinde

Cuire à la poêle 1 filet de dinde sans peau par personne.

Ajouter des tomates cuites et pelées.

Ajouter du jambon blanc en tranche.

Servir avec des pâtes sans gluten.

Option avec résidus: du bacon à la place du jambon blanc et des poivrons pelés + cuits au four à la place des tomates.

L’impact de la météo

L’impact de la météo sur la santé, mythe ou réalité? Récemment, ce sujet a été étudié dans différentes parties du monde et la conclusion a été la même: c’est une réalité [66] à [75]. Des études ont même été faites sur 5 ans [66] ou pour d’autres les mécanismes biochimiques au niveau du cerveau ont été étudié [69].

Quand on parle de sensibilité au temps, il y a trois facteurs principaux :
– l’humidité/pluie
– pression atmosphérique
– température froide (en dessous de dix degrés)
Et de facteurs mineurs:
– les hautes altitudes
– les vents forts

Les études montrent qu’il y a significativement augmentation de la douleur quand le temps se détériore (augmentation de l’humidité, baisse de la température) [66] à [75]. L’exposition au froid entretiendrait les douleurs articulaires [67] et affecterait négativement les neuralgies [71]. Travailler dans un environnement froid est aussi associé avec la douleur chronique, en général dans au moins trois zones du corps [74]. Ce genre d’environnement est d’ailleurs déjà connu pour affecter les performances physiques et cognitives [74].

La sensibilité au temps (facteurs principaux) est associée à des symptômes cliniques au niveau articulaire [75] et affecte la qualité de vie des patients à cause de la douleur chronique augmentée [68].

Un déclencheur de migraines est un agent qui réduit le seuil de « tolérance » menant à ladite migraine. Il existe cinq grandes catégories de déclencheurs: le stress émotionnel, induit par les menstruations, par un sommeil perturbé, nourriture/alcool (comme le vin rouge), changement de temps (hautes altitudes, diminution de la pression atmosphérique, humidité, UV, chaleur) [69].Il a été noté quelques nuances. Les forts UV serait plus un déclencheur de céphalées et le vent fort serait plus un déclencheur de migraine [73]. L’humidité et la pression atmosphérique sont vraiment liées aux migraines [70].

L’aparté personnelle

Vous ne le savez peut-être pas, mais je suis née et j’ai toujours vécu en Provence, là où l’on gagne la palme de l’endroit le plus ensoleillé de France. Depuis petite, j’ai toujours entendu les personnes âgés ou les soignants (kinés notamment) parler des fameuses douleurs des jours de pluie et des maux de tête les jours de vent. Aujourd’hui encore, ma kiné me demande quand il pleut comment je vais, si ce n’est pas trop difficile.

Ainsi pour moi, ce rapport à la météo a toujours été quelque chose de réel car je l’ai toujours ressenti (et je sais qu’une amie malade chronique qui vit près de moi aussi). Depuis longtemps, avant d’ouvrir les volets, je sais qu’il fait mauvais à cause de mes articulations. La pluie amplifient les douleurs à leur niveau mais réveille aussi les douleurs lancinantes dues à d’anciennes blessures, comme ma tendinite mal soignée.
Les jours de pluie/quand le ciel est très lourd j’ai plus facilement la migraine. Depuis toujours. Tout comme les jours de grand mistral.
Le froid et les courants d’air aussi ont toujours empiré mes douleurs globales et dégradé mon état général. De novembre à février, je suis, en général, au plus bas de ma forme.Et ce n’est pas nouveau. D’ailleurs, enfant, le pneumologue savait très bien quelle saison (automne) il était par rapport à mon asthme.

Je continuerai donc, avec mon amie, à râler contre ces nuages qui empirent ces douleurs qui sont déjà là en permanence. Mais, surtout, je ne déménagerai jamais de ma région où le soleil brille si souvent.

Bibliographie

[66] BMC Musculoskelet Disord (2021) 22:641 « Exposure‑lag‑response associations between weather conditions and ankylosing spondylitis: a time series study » Xin et al.

[67] Arthritis Research & Therapy (2016) 18:7 « Environmental cold exposure increases blood flow and affects pain sensitivity in the knee joints of CFA-induced arthritic mice in a TRPA1 dependent manner » Fernandes et al.

[68] BMC Rheumatology (2021) 5:14 « Weather sensitivity associated with quality of life in patients with fibromyalgia » Hayashi et al.

[69] DOI: 10.7759/cureus.14243 « Migraine Triggers: An Overview of the Pharmacology, Biochemistry, Atmospherics, and Their Effects on Neural Networks » Kesserwani

[70] Int. J. Environ. Res. Public Health 2018, 15, 1670; doi:10.3390/ijerph15081670 « Weather and Health Symptoms » Lee et al.

[71] Korean J Pain 2021;34(1):66-71 « Atypical triggers in trigeminal neuralgia: the role of A-delta sensory afferents in food and weather triggers » Koh et al.

[72] Journal of Taibah University Medical Sciences (2020) 15(4), 325e328 « Effect of cold weather on patients with orthopedic implants » Alakhras et al.

[73] Turk J Med Sci(2021) 51: 1406-1412 « The effect of weather variables on the severity, duration, and frequency of headache attacks in the cases of episodic migraine and episodic tension-type headache » AKGÜN et al.

[74] BMJ Open 2019;9:e031248. doi:10.1136/bmjopen-2019-031248 « Working in a cold environment, feeling cold at work and chronic pain: a cross-sectional analysis of the Tromsø Study » Farbu et al.

[75] Rheumatol Ther (2021) 8:1405–1417 « Self-Reported Weather Sensitivity is Associated with Clinical Symptoms and Structural Abnormalities in Patients with Knee Osteoarthritis: A Cross-Sectional Study » Xue et al.

Recette n°6: Mini croque-monsieur jambon-parmesan

Prendre (ou faire) du pain blanc sans gluten et le faire toaster.

Tartiner de moutarde (vérifier la composition pour les allergènes car dépendant des marques).

Poser sur le pain du jambon blanc puis saupoudrer de parmesan.

Découper la tranche en quatre.

Mettre au four 20 minutes à 180°C, chaleur tournante. Pensez à préchauffer.

Recette n°5: Croquettes de pommes de terre

Faire cuire les pommes de terre. En général, cela prend environ 45 minutes. Il faut les piquer à la fourchette pour savoir si elles sont prêtes.

Peler les pommes de terre.

Écraser-les dans un saladier.

Ajouter du jambon blanc en morceaux.

Mélanger et créer des petites croquettes.

Enrobez-les de farine sans gluten puis saisissez-les à la poêle (légèrement huilée).

Servir chaud.